Archive pour la catégorie '2 Evenementiel'

Interview (Point de repère)

Le « Point de Repère »,  journal interne d’EDF Archipel Guadeloupe, a publié dans son numéro 12 du mois de juin, un article sur ma vie d’écrivain à la suite d’une interview réalisée par Marie-Thérèse FOURNIER, assistante en communication.

Dans ce document, Marie-Thérèse par son talent et son charmant sourire me fait passer en douceur de l’agent EDF à l’écrivain dont le trait d’union n’est autre que l’homme. C’est donc avec celui-ci que vous êtes invités à faire connaissance et qui va, pour l’occasion, découvrir un coin de sa vie et de sa pensée. 

Pour vous encourager à entrer dans cette confidence au début je vous accompagne avant de vous laisser poursuivre avec Marie-Thérèse en cliquant sur le fichier joint.  

« Charles-Henri MARICEL est entré à EDF en 1978. Exerçant presque toujours en clientèle, il a été constamment proche des réalités humaines. cette proximité avec la société a sans doute contribué à nourir l’inspiration de l’écrivain qui grandissait en lui. … »

Interview (Point de repère) dans 2 Evenementiel pdf entretienavecchhmaricel.pdf

« Ni dieux, ni hommes, la vie nous sommes« .

C’est par cette pensée que je termine l’entretien, pour bien montrer l’intérêt que je porte à la vie, trop souvent éclipsée par Dieu et par L’Homme. Une réflexion que je vous invite à poursuivre en lisant « Face à la mort » et « La vie en face« , les 2 romans, déjà publiés, de ma trilogie sur la quête existentielle et identitaire de mon personnage principal. Le troisième étant en cours d’écriture.

 

Charles-Henri MARICEL-BALTUS

RETOUR

Publié dans:2 Evenementiel |on 24 juin, 2009 |Pas de commentaires »

Salon du livre de Paris

salondulivre1.jpeg

Présentation 

La vie en face, mon troisième ouvrage paru en février chez Ibis Rouge et présenté au salon du livre de Paris au mois de mars,  est enfin disponible dans les librairies et dans certaines grandes surfaces de la Guadeloupe. Mais il peut être aussi commandé  en ligne en cliquant simplement sur les liens suivants:   »FNAC« ,   »IBIS ROUGE« ,  ALAPAGE.

Ce roman est d’actualité car il évoque le mal-être des populations d’outre-mer, à travers les drames qui frappent la jeunesse. Il traduit également la fragilité de la famille face à l’évolution galopante de la société. Il permet dans une certaine mesure de comprendre les crises sociales qui éclatent dans ces territoires et propose à travers les actions de Taali, le héros de mon œuvre, des idées qui pourraient inspirer une direction pour l’avenir. Le résumé, ci-après, donnera, sans doute aux lecteurs potentiels, l’envie de plonger dans ce récit.

Salon du livre de Paris 

J’ai une pensée, toute particulière, pour mon fils Mickaël qui m’a permis de connaître Invers@lis et qui devait normalement m’accompagner au salon du livre

salondulivre3.jpeg  salondulivre5.jpeg

L’ouvrage a connu un succès inattendu qui peut s’expliquer par le croisement entre le thème traité et les évènements qui se déroulaient dans les départements d’outre-mer. Ce sujet a fait l’objet de nombreuses discussions entre les auteurs mais également avec le public et les journalistes venus couvrir la manifestation.

Le salon est un lieu intéressant, une belle occasion pour un auteur de se faire connaître et de promouvoir ses idées. Le village outre-mer a accueilli de nombreux antillais de la diaspora mais aussi des originaires de la métropole dont l’intérêt pour ces régions périphériques semble avoir été ravivé par l’onde de choc des éruptions sociales qui ont secoué ces terres volcaniques.

L’Outre-mer au Salon du livre de Paris (RFO Guadeloupe,) 

Les portes du Salon du Livre de Paris refermées, le bilan est plutôt positif pour les participants de l’Outre-mer. 

salonlivre2009.jpg

Le stand des Editions Ibis Rouge © Catherine Le Pelletier 

Un espace avait été offert aux 30 éditeurs de l’Outre-mer, en fonction de leur production. Idéal pour les professionnels du livre, qui ont pour une fois pu baisser le coût de leur participation. Le salon a été pour eux l’occasion de présenter leur savoir-faire en matière de promotion d’ouvrages et de « pousser » leurs auteurs trop souvent écartés du circuit médiatique hexagonal. Plus de 140 auteurs ultramarins ont présenté leurs livres sur les stands des éditeurs.

RETOUR

Publié dans:2 Evenementiel |on 24 mars, 2009 |Pas de commentaires »
123

PLAISIR DE LIRE , DESIR D'E... |
Histoires, contes, nouvelles |
DEMBELE MOUSSA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amazonelibre
| Poèmes, citations, toutes m...
| Poèmes, muse