6 MICKAËL 1981-2009

Mic44

Mickaël, huit ans déjà que tu nous a quitté. De ce triste Evènement, je n’ai rien oublié mais petit à petit j’apprends à vivre avec ton absence. En cette année 2017, je choisis d’exhumer ce moment douloureux, le jour de ton anniversaire en creusant la mémoire avec ces textes écrits dans la tourmente d’alors.

*

D’un germe de vie à l’autre

(publié en février 2009)

mickalie.jpg

*

Cendres,

(publié en février 2009)

Pour qualifier  la mort d’un feu sacré, celle de la vie qui animait mon fils et qui faisait que l’existence autour de lui se manifestait par la chaleur de sa communion avec tous ceux qui l’approchaient. Il s’en est allé le 13 février, à quatre jours de son vingt-huitième anniversaire, ne nous laissant que ses cendres. Quelque temps plutôt, en voyant faiblir son ardeur, je puisai dans mon âme toute la force spirituelle que l’existence, au fil de mes expériences, y avait déposée et avec une foi aveugle, je soufflai inlassablement sur ses braises de vie dans l’espoir de faire reprendre ce feu qui m’était si cher. Tendez le cœur ! Peut être sentirez-vous quelque effet de cette brise en lisant  « Mon cher fils », un des nombreux messages que j’ai adressés à Mickaël.

« Mon cher fils, 

Je commencerai mon texte, par cette pensée qui synthétise mes nombreuses réflexions sur l’existence : « Ni dieu, ni homme, la vie nous sommes » 

Nous sommes, en effet, l’histoire et le devenir de la vie. Celle-ci poursuit son évolution à travers les êtres que nous sommes, ses multiples expressions. Beaucoup d’entre nous, ont une existence dite normale car conforme au cadre défini par la société : naissance, étude, travail, mariage, famille, retraite et …fin de l’histoire.  Ce parcours paisible est en réalité monotone du point de vue de la dynamique de la vie. Il offre peu d’occasion à celle-ci de se développer. Ce sont les accidents individuels, humanitaires ou planétaires qui font le lit de l’évolution. Je ne crois pas que nous sommes prédestinés à subir un quelconque sort mais en revanche lorsque les circonstances nous placent au cœur d’un événement exceptionnel impliquant la vie, il nous engage, malgré nous, dans cette lutte pour la survie. Si le seul fait de sortir brutalement de notre voie toute tracée anéantit certains qui tombent, alors, sans même livrer bataille, d’autres au contraire vont mener une lutte courageuse et probablement offrir une victoire à la vie. Ils auront tout simplement réussi à se transcender et généralement ils poursuivent leur marche dans l’existence avec un plus grand détachement. Tu dois prendre exemple sur ce dernier groupe et te battre pour toi, bien sûr, mais au-delà de toi, pour la vie. Compte tenu de la virulence de l’ennemi, il te faut lui faire une guerre totale en l’attaquant sur tous les fronts. Il faut donc continuer à frapper de l’extérieur en utilisant les armes de la médecine traditionnelle sans te priver de celles de la médecine dite naturelle. Il faut également l’attaquer de l’intérieur avec les armes spirituelles. Là il te faut faire appel à tous tes acquis qui n’auront aucun mal à s’ajouter si tu admets simplement Dieu comme le principe créateur qui sous-tend la vie. Pendant ce temps, tu dois continuer à avancer dans l’existence sans t’obliger à prendre la voie royale, mais en profitant de l’occasion pour découvrir les nombreux chemins naturels qui ont tant de choses à nous offrir. Tu ne peux évidemment pas mener ce combat en solitaire. Il est important que tu puisses avoir confiance dans les praticiens qui te soignent. Mais n’oublie pas qu’ils n’ont qu’un regard extérieur sur l’évènement. Tu dois aussi compter sur tes proches, ta compagne qui se tient près de toi et qui te supporte avec courage, tes parents qui riches de leur expérience font de leur mieux pour t’accompagner, et d’autres que je ne connais pas mais que tu inclus dans ta garde rapprochée. Avant de terminer je te dirai, mais tu le sais déjà, que je tiens à ta disposition mon arsenal, certes modeste, mais qui m’a déjà aidé à remporter de grandes victoires. 

Ton père qui t’aime et qui combat discrètement à tes côtés. Garde espoir ! Ne doute pas ! Et nous gagnerons. » 

Le 22 octobre 2008 

Fusion

a1.jpg

a2.jpg

a3.jpg

Aujourd’hui la sublimation de ton être se poursuit dans le vaste univers après que tu aies contribué par ta courte existence à l’évolution de la vie sur Terre. Ainsi en est-t-il de nous tous.

.

Qui est Timoun Kὸlbo ?

Publié dans : ||le 17 février, 2017 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

PLAISIR DE LIRE , DESIR D'E... |
Histoires, contes, nouvelles |
DEMBELE MOUSSA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amazonelibre
| Poèmes, citations, toutes m...
| Poèmes, muse