3.2 Tèt kolé

 IMG_3310

.

Présentation

A une époque où la famille et l’éducation sont au centre de nos préoccupations, cette pièce de théâtre, en à peu près une heure trente, dans une ambiance complètement désopilante va entraîner le spectateur à l’intérieur de la société, là où généralement il se contente de surfer sur l’info médiatique.

L’histoire relate les dérapages d’une adolescente qui évolue dans une famille quelque peu déjantée et dans la quelle la communication suit des routes à sens unique. Attirée par des chants sirènes la jeune fille passera, malgré elle, de la maison à la rue où un courant la poussera dangereusement vers les voies de l’au-delà.

En suivant Marly dans ses pérégrinations, on fait d’abord irruption dans un foyer en marge  des convenances sociales, on découvre les petits secrets épicées à point pour les amateurs du rire. On est ensuite entrainé dans l’univers de ceux que la société bien pensante a baptisé de « jeunes en difficultés » et où l’on assiste à l’affrontement des idées de la rue à celles des institutions dites politiquement correcte. On échoue justement dans l’une d’entre elles, l’école où se tient un duel verbal feutré entre le principal incarnant la doctrine et un professeur aux velléités schismatiques. L’intrusion de Doun dans ce temple de l’éducation, telle une bourrasque,  va entraîner un vent de panique et provoquer la fuite de l’une et l’indignation de l’autre. Mais c’est au commissariat qu’un inspecteur de police va enfin dégoupiller la grenade de vérité qui explosera au visage des antagonistes et éclaboussera au passage les spectateurs d’anecdotes hilarants.

EXtraits

Inspecteur: Votre profession madame ?

Maman: Rmiste et femme au foyer

Inspecteur: Où étiez vous samedi dernier entre 21h et minuit ?

Inspecteur: Madame ?

Papa: Où voulez-vous qu’elle soit à cette heure là ? Elle vient de vous dire qu’elle est femme au foyer.

Inspecteur: Monsieur je ne vous interroge pas.  Madame il me faut votre réponse. Le sort de votre fille en dépend et ne pas dire la vérité  ne peut qu’aggraver les choses.

Maman a de nouveau un malaise. Papa prend le flacon resté sur le bureau de l’inspecteur, le débouche et le met sous le nez de maman. Maman revient à elle.

Maman: Bon dié ! Adan ki bab ti moun là ka mèt mwen-la menm.

Papa: Calme-toi Doun. Monsieur l’inspecteur vous voyez qu’elle n’est pas en état de vous de répondre.

Inspecteur: Madame, voulez-vous qu’on arrête ?

Maman: Non ça va, continuez. De toute façon au point où nous en sommes, ça n’a plus d’importance.

Papa: Qu’est-ce que tu racontes Doun ?

Inspecteur: Je répète ma question Où étiez-vous samedi dernier entre 21h et minuit ?

Maman: J’étais avec un ami.

Papa se penche vers maman en ouvrant ses yeux

Inspecteur: Où madame ?

Inspecteur: Où ?

Maman: Au casino

Inspecteur : Au casino ?

Papa s’adressant à l’Inspecteur

Papa : Vous ne voyez pas qu’elle a perdu la tête. Elle raconte n’importe quoi. Ah ah ah ah Josiane au kasino avè on zanmi. Tèt à fanm-la foukan

L’inspecteur tape son point sur la table.

Inspecteur: Vous me laissez  poursuivre mon interrogatoire ou je vous fais sortir.

Papa: Allez-y ! Mais vous perdez votre temps.

Inspecteur: Madame, c’est quoi exactement ce casino dont vous parlez ?

Maman: Bon dié. Un établissement de jeux.

Inspecteur : Un établissement de jeux qui se trouve où ?

Maman : Vous faites ça par exprès ?

Inspecteur: Je veux savoir où se situe le casino dont vous parlez.

Maman : A Gosier

Papa incrédule suit la conversation et se penche vers maman comme pour s’assurer de ce qu’il entend.

Inspecteur: Cela veut dire que vous n’étiez pas chez vous samedi soir entre 21h et minuit.

Maman pleure.

Maman: Non monsieur !

Inspecteur: Vous n’êtes donc pas en mesure de confirmer si votre fille était à la maison à ce moment-là.

Maman: Non Monsieur

Papa est pris de tremblements. Il ouvre la bouche mais rien ne sort

Inspecteur : Votre mari semble aller mal.

Maman : Kòk kinbé rèd ! Sa ki ja fèt, ja bien fèt. Fò nou pansé a Marly a pwésan.

Papa tente de répondre mais n’arrive toujours pas à prononcer le moindre mot….

@

Qui est Timoun Kὸlbo ?

Publié dans : ||le 1 février, 2016 |Commentaires fermés

Commentaires desactivés.

PLAISIR DE LIRE , DESIR D'E... |
Histoires, contes, nouvelles |
DEMBELE MOUSSA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amazonelibre
| Poèmes, citations, toutes m...
| Poèmes, muse