3.1 Potomitan

PRESENTATION

potomitan.jpg

Potomitan est une fresque théâtrale et musicale en 5 actes qui met en scène la société guadeloupéenne. Celle-ci,  à travers la vie d’un quartier, se raconte devant le « lolo » de Man Sya. D’abord, avec les hommes qui au cours de leurs parties de dominos mesurent leurs verbes et échangent leurs vocabulaires. Ensuite, avec les femmes qui profitant de quelque achat, sèment à tous vents leurs cancans. Les plus jeunes qui ne sont pas en reste, viennent également y régler leur compte.

 domino.jpg  tina.jpg jofranck.jpg

Man Sya est devenue, au fil du temps, le témoin indirect de tous les évènements et le réceptacle de toute une communauté. En maîtresse femme, elle se donne beaucoup de peine pour tenter de maintenir ce bout de tissu communautaire, que des accrocs de toutes sortes et de nouvelles habitudes de consommation détériorent chaque jour un peu plus. Elle est aussi une sorte de mémoire vivante qui en nostalgique du temps passé, ne cesse d’opposer les scènes de vie d’autrefois aux modes de vie d’une société dans laquelle, elle est aussi actrice malgré elle.

  kadrille.jpg

Avec la grossesse de la petite Gréta, tout juste 16 ans, les évènements vont s’accélérer au rythme des marchandes de cancans et des règlements de compte.  Cette grand-mère qui n’a pas toujours choisi ses rôles, est propulsée sur le devant de la scène. Si les années, passant, lui ont enlevé une large part de son énergie, son courage semble être resté intact. Et il va lui en falloir, pour désamorcer des situations explosives, renvoyer dos à dos des marchandes de cancans avec leurs marchandises, transformer un agent d’intervention EDF en secouriste providentiel et faire appel à son savoir de « matwon ». Mais c’est en véritable oracle des temps modernes qu’elle va réellement se révéler, en empruntant aux aînés disparus, tantôt sa voix, tantôt ses pensées transformées, pour la circonstance, en tableaux vivants. Elle exprime ainsi son rêve d’entraîner la communauté à bâtir une société, certes moderne, mais intégrant les vraies valeurs de la vie. Celles qui se transmettent de génération en génération. Cette société, pense-t-elle, sera capable de fondre dans le même moule, nègres, indiens, « ti blancs » et « chaben » à l’image de leur histoire. Elle sera aussi capable de faire vivre ensemble, jeunes et moins jeunes. Plus qu’une maîtresse femme, Man Sya s’érige en « potomitan » du quartier pour empêcher la désintégration de la communauté.

Cette fresque comprend: une pièce de théâtre en 5 actes mettant en scène une quinzaines d’acteurs, un éventail de 4 poèmes classiques et d’un texte en slam; un répertoire de chants et de musiques aux couleurs des Antilles; des spectacles de danses évoquant des scènes de vie d’hier et d’aujourd’hui; des peintures s’adaptant aux différents environnements évoqués.

EXTRAIT

  1. Lizette : Venez vendre ! (Pas de réponse. Elle insiste)….  Tototo (avec une pièce sur le comptoir) ! Man Sya, venez vendre ! (en élevant la voix)
  2. Man Sya : Mais donne-moi le temps d’arriver, tonnerre de Dieu ! Lizette, c’est toi qui fais tout ce boucan là !
  3. Lizette: Je suis pressée. J’ai laissé une viande sur le feu.
  4. Man Sya : Les enfants ne sont pas là alors ?
  5. Lizette : Les enfants ! … Hmmm. Ils passent leur temps entre 2 boites. Quand ils ne sont pas devant une télé, ils sont derrière un ordinateur. Si je n’avais pas l’œil sur tout, la maison aurait certainement déjà pris feu.
  6. Man Sya : De grands enfants comme ça ! Qu’est-ce qu’il te fallait ?
  7. Lizette : Je viens pour faire mon colombo, et je me rends compte que je n’ai plus de  massalé  à la maison !
  8. Man Sya : Je n’ai que de la poudre à colombo. Tu en veux ?
  9. Lizette : Oui, ca ira et pendant que je suis là, (en baissant la voix) je vais prendre aussi une bouteille de rhum pour Fafa et une part de « doukoun ».

Man Sya disparaît au fond du lolo. Le temps s’écoule pendant lequel Lizette manifeste des signes d’impatience. Man Sya revient enfin avec sa commande qu’elle lui remet contre quelques pièces de monnaie.

(Elle part, fait quelques pas avant de faire demi-tour et en se penchant sur Man Sya)

10.  Lizette : Tu es déjà au courant pour la fille de Mirta ?

 

@

Qui est Timoun Kὸlbo ?

 

Publié dans : ||le 7 janvier, 2012 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

PLAISIR DE LIRE , DESIR D'E... |
Histoires, contes, nouvelles |
DEMBELE MOUSSA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amazonelibre
| Poèmes, citations, toutes m...
| Poèmes, muse