Qui est Timoun Kòlbo ?

lecture

1

La lecture

Elle est une aide précieuse pour apprendre à s’exprimer et à penser. Elle est un éveil de l’âme et du cœur, une jouissance de la pensée et des sentiments. C’est une ouverture sur un monde enchanté. Elle nous ouvre toutes les portes de la création et nous invite à mieux comprendre et maîtriser le monde au lieu de le fuir. Elle permet de s’approprier l’histoire, contrairement à un film où l’on assiste à la vision du réalisateur. (Blog Les Etudiants)

Les élèves doivent savoir lire pour réussir leur scolarité. C’est la première des priorités car cela conditionne l’accès à tous les domaines du savoir dont le champ s’élargit sensiblement au collège.

Chez les seniors, la lecture aide à conserver une bonne santé mentale.

2

Le théâtre de lecture

Qu’est-ce que c’est ?  (d’après Alliage Editeur)

Le théâtre de lecture est avant tout un jeu. On lit pour jouer un rôle, pour raconter une histoire à d’autres personnes.

Développer les habiletés

Les élèves qui pratiquent le théâtre de lecture deviennent naturellement de meilleurs lecteurs. Les recherches sur le cerveau et l’apprentissage démontrent que plus un enfant est actif dans sa démarche d’apprentissage, mieux il apprend. Interpréter un rôle exige l’implication totale du comédien qui se glisse dans la peau du personnage et lui donne vie en lisant le texte. D’où les bons résultats observés par la pratique de l’activité. Même ceux qui n’aiment pas la lecture manifestent spontanément leur enthousiasme et prennent part à l’activité avec conviction.

Chez les seniors en plus des bienfaits apportés à la mémoire, le théâtre de lecture très accessible à cette tranche de population, contribue au développement de l’expression orale et de la confiance en soi. Elle permet en outre de lutter contre la solitude et de créer des liens avec d’autres personnes.

Améliorer la fluidité

Le contexte oblige aussi le lecteur à développer des habiletés qui améliorent sa fluidité et sa compréhension. Contrairement à la lecture individuelle, le théâtre de lecture évolue dans un contexte social. Le sujet prépare son texte pour le lire à un public. Aussi il s’efforce d’être à la hauteur du rôle qu’il doit dire et de bien se faire comprendre de ses auditeurs.

Une activité rentable

En raison du niveau élevé de motivation que suscite le théâtre de lecture, le temps qu’on y consacre rapporte énormément sur le plan des connaissances acquises. Trente minutes consacrées au théâtre de lecture se sont avérées trois fois plus rentables que la même durée consacrée à une activité traditionnelle.

3

Timoun Kòlbo 

Association culturelle créée en juin 2015, elle est régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. Elle contribue au développement de la lecture en  produisant en priorité, pour petits et grands, des «  Téat Kòlbo  », une création de l’association inspiré du théâtre de lecture (voir article consacré). Mais elle propose  également les activités suivantes. 

-  Production pour le théâtre, de textes qui interrogent la société et célèbrent la vie.

- Organisation de rencontres littéraires autour de l’œuvre de Charles-Henri MARICEL-BALTUS.

- Créations de concours littéraires (poésie, écriture théâtrale, nouvelles…) à destination des enfants et en partenariat avec d’autres organismes ou associations du domaine.

La devise de l’association: Enraciner l’éducation dans la nature et la tradition pour maîtriser le développement.

Publié dans : 1 Home | le 20 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

Téat Kòlbo

23UF1HC-1

  Koumbit 8   Deshaies

Présentation:

L’association pour rendre plus dynamique les théâtres de lecture a créé le «  Téat Kòlbo ». Il s’agit de l’élaboration et de la mise en scène d’une fresque artistique comportant une série de tableaux vivants. Il y a d’abord les scènes s’appuyant sur des lectures dynamiques. Ensuite des sons (chants ou musiques enregistrées) et des images (projection de diapositives) les relient pour former la trame. Des chorégraphies élaborées d’après la fiction peuvent s’y ajouter et donner d’avantage de profondeur aux spectacles.

Objectif :

Promotion de la lecture et découverte en premier lieu du patrimoine culturel et naturel de la Guadeloupe et de la Caraïbe. Dans une société dominée par la consommation d’images, ce projet propose le développement de l’imagination et de la créativité par la pratique de la lecture en spectacle. Il concerne donc l’éducation, la communication et la cohésion sociale.

Méthode :

Travailler avec des textes spécialement élaborés pour le théâtre de  lecture.

Pré-requis :

Textes créés ou adaptés par l’association : → Ici

Animation :

-          Découverte et présentation du texte

-          Distribution de rôles

-          Mise en voix.

-          Mise en scène

-          Répétitions.

Résultats attendus :

  • Valorisation de la lecture en donnant accès par l’imagination à des voyages spatiaux-temporels.
  • Développement de l’écoute et de la diction par la pratique de la lecture publique à haute voix.
  • Développement de la créativité et maintien de l’activité mentale.

Public visé : Tout public mais recommandé aux élèves du primaire et aux seniors. En effet cette activité qui propose la lecture à la place de la mémorisation donne aussi, la possibilité aux personnes dont la mémoire est défaillante de faire du théâtre.

Moyens :

-          Intervenants

-          Textes photocopiés pour distribuer aux participants

-          Un lieu à l’abri du bruit pour faciliter la concentration.

Expérience : Des prestations ont été réalisées avec des enfants sur le temps périscolaire dans des communes de la Côte sous le vent et des actions ont été menées avec les adultes en milieu associatif. Timoun Kòlbo accompagne et encadre des groupes amateurs pour la production de spectacles.

 

Qui est Timoun Kòlbo ?

 

Publié dans : Non classé | le 20 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

Au clair de lune

Kotesi

Laliwondaj Kotesi est un écrin de verdure enchâssé au pied de la Belle hôtesse, la cime qui tutoie les nuages au-dessus de Pointe-Noire. Dans ce coffret naturel, Geneviève FRANCIUS a su accommoder progrès et tradition. Des bungalows confortablement équipés savent se faire discrets pour mieux se fondre dans le petit bois qui accueille cette structure  hôtelière singulière (voir page Facebook).

Kotesi4Kotesi5

Ce lieu est aussi le siège de manifestations culturelles témoignant ainsi de l’engagement de la maîtresse des lieux dans la défense du patrimoine créole.

Kotesi6

C’est ainsi que le samedi 28 avril lors d’une manifestation baptisée « Au clair de lune » kotési accueillait poètes, conteurs, chanteurs, tanbouyé et autres musiciens. Ces invités venus en nombre ont allumé un boukan culturel qui laissa échapper dans le petit sous bois des volutes de fumée où poèmes, chants, blagues, contes, jeux de mots  sont montés en liannaj vers nos ancêtres leur témoigner du rayonnement de l’héritage qu’ils nous ont laissé.

Si des poètes connus tels que Henri MAURINIER, Marie LOUISON, Didier MANNETTE, M’BITAKO… ont honoré la soirée de leur présence  beaucoup d’autres avaient fait le déplacement et ont contribué à la réussite de la manifestation.

Timoun Kòlbo a répondu à cet appel par la voix du poète Charles-Henri MARICEL-BALTUS qui a présenté 3 textes :

- « Chimen à lanmó » avec l’accompagnement au ka du groupe « Vital Ka » de Petit-Bourg. Ce texte évoque la mortalité chez nos jeunes.

- « Lè pyébwa ka palé », un sketch comique sur l’environnement présenté avec l’aimable complicité de Geneviève.

- « Le cri de l’injustice » un arrangement poétique condamnant les inégalités raciales.

Retrouvez ces textes → ici

Kotesi1Kotesi3

Publié dans : 2 Evenementiel | le 3 mai, 2018 |Pas de Commentaires »

Journée Mondiale du livre et du droit d’auteur

JMLBibliographie

En célébrant cette journée dans la monde entier, l’UNESCO s’efforce de promouvoir la lecture, l’industrie éditoriale et la protection de la propriété intellectuelle à travers le droit d’auteur.

Le 23 avril a vu la naissance, ou la mort d’éminents écrivain de par le monde. C’est pourquoi cette date, devenue symbolique pour la littérature universelle a été choisie par la conférence générale de l’UNESCO afin de rendre un hommage mondial au livre et à ses auteurs. Dans un monde dominé par l’industrie audio-visuelle c’est aussi un encouragement à redécouvrir le plaisir de lire.

Cette journée offre l’occasion de représenter la trilogie romanesque de Charles-Henri MARICEL-BALTUS.

En parcourant l’existence d’un personnage emblématique Taali, on traverse la société guadeloupéenne des années 1960 à la décennie 2030. C’est aussi une célébration de la vie par le biais de la philosophie vitaliste du héros.

 

D'une vie à l'autre

 la vie en face

la vie au fil des temps

La vie au fil des temps est un roman d’anticipation dans lequel l’auteur imagine la Guadeloupe dans les années 2030. Ce voyage dans le temps nous instruit sur un monde dont les changements ont déjà commencé.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à vous procurer ces ouvrages en les commandant directement chez les fournisseurs suivants: (Cliquer sur les noms)

FNACAMAZON, IBIS ROUGE, EDITIONS NESTOR

Publié dans : 2 Evenementiel | le 23 avril, 2018 |Pas de Commentaires »

Le printemps des poètes en herbe

Le samedi 17 mars 2018 à la salle Yves REMY se tenait une manifestation pour la remise des prix d’un concours de poésie.

Ce dernier organisé dans la cadre du « Printemps des poètes » par la Bibliothèque Ancelot BELLAIRE en partenariat avec l’association TIMOUN KÒLBO était ouvert aux élèves des classes de CM1 et de CM2 de la commune de Pointe-Noire. Il avait pour thème la conséquence du dérèglement climatique dans notre région.

Sur les 6 établissements que compte le territoire, seuls 3 ont produit des œuvres. Les écoles de Baille–Argent, Mixte 1 de Guyonneau et des plaines ont rendu 34 copies parmi lesquelles les 6 lauréats sont sortis, 5 prix classés plus un prix spécial du jury.

Celui-ci s’était réuni le samedi 3 mars 2018 afin d’apprécier les œuvres et de départager les lauréats. Il était composé de 7 membres, Mesdames Augustine HAGUY, Geneviève FRANCIUS, Germaine NAIME, Marie-Thérèse JUDITH et de Messieurs José NEREE, Charles-Henri MARICEL-BALTUS, Alain VAIRAC. Ce dernier a été élu président par ses pairs.

La manifestation de remise des prix a débuté à 16h30 avec l’accueil de bienvenue de la responsable de la Bibliothèque, Mme Marie-Thérèse JUDITH et du président de Timoun Kôlbo, M Charles-Henri MARICEL-BALTUS. Elle s’est poursuivie avec l’interprétation de la chanson de Ti Kimp Gee et Misyé Sadik par Sarah et Laétitia accompagnées de Noah et de Thomas. Après le mot du président du jury tous les élèves qui ont participé au concours ont été cités et ont reçu un diplôme. Les poètes invités, Sylvia PHIBEL et Denis CHRISMOUSSE se sont présentés et ont déclamé deux de leurs œuvres. Deux prestations de danses ont été réalisées par l’association « Racine des Iles » avec la contribution de Jacqueline BALTUS. Trois élèves de l’école mixte 1 de Guyonneau, Mélissa, Kyrr et Naducine d’une part et deux danseuses chorégraphes en herbes, Loraline et Hashley d’autre part se sont prêtées aux jeux dans deux montages poétiques sur l’environnement créé par Charles-Henri MARICEL-BALTUS.

Le clou de la manifestation fut sans conteste le moment où Marie-Thérèse  a procédé à la proclamation des résultats. Conformément aux travaux du jury, le classement s’est opéré de la façon suivante :

-          1er prix, Joakim PETIT de l’école de Baille-Argent pour son texte « Arrêtez ! »

-          2ème prix Melissa YRIUS de l’école Mixte 1 de Guyonneau pour son texte « Qui es-tu ? »

-          3ème prix Clémaël SERIN de l’école des plaines pour son texte « Petite Terre »

-          4ème prix Dorann BEAUJOUR de l’école des plaines pour son texte « La terre bientôt menacée »

-          5ème prix Kélann FIMIEZ de l’école Mixte 1 de Guyonneau pour son texte « Pastèque »

-          Prix spécial du jury Angéla ANNEROSE de l’école Mixte 1 de Guyonneau pour son texte « climatique »

fichier pdf poèmeJoakim

Le Maire Christian JEAN-CHARLES lors de son intervention a félicité les lauréats et a dit sa satisfaction de l’engagement de son personnel et des bénévoles qui ont permis la tenue d’un tel événement.

Marie-Thérèse JUDITH a ensuite remercié tous ceux qui ont contribué à sa réussite et a clos la manifestation à 18h.

Ce concours a permis aux enfants  de s’exercer à la lecture et à l’écriture. Il leur a fourni en outre, l’occasion de réfléchir et d’échanger sur une thématique qui fait débat dans notre société. Ce que nous retenons c’est que l’ouragan Maria a marqué ces jeunes esprits. Il nous paraît nécessaire, dès lors de prolonger et d’élargir ce débat avec les jeunes générations dont le futur sera sans doute rythmé par le dérèglement climatique et ses conséquences.

GALERIE DE PHOTOS

Pour accéder aux textes créés par TIMOUN KÒLBO dans la cadre de « Téat Kòlbo » cliquer → ici

Publié dans : 2 Evenementiel | le 26 mars, 2018 |Pas de Commentaires »

Spectacle: Le frère noël

A une époque où nous lisons de moins en moins, les aînées du club « Les Vanilliers » de Pointe-Noire à travers un spectacle original ont fait découvrir à un public enthousiaste un « téat kὁlbo » intitulé « Le frère noël ».

D’abord qu’est-ce qu’un  téat kὁlbo ?

C’est une fresque artistique s’appuyant sur un théâtre de lecture dynamique et qui fait également appel au son, à l’image et à l’expression corporelle. Le concept a été mis au point par l’association « Timoun kὁlbo » qui cherche à développer la lecture en la rendant moins monotone pour les plus jeunes.

Mais nos aînées se sont montrées tout de suite intéressées par cet art qui leur donnait l’opportunité de faire du théâtre sans être obligées de mémoriser du texte. Il convient bien sûr de maîtriser d’abord celui-ci qui peut être écrit en créole ou en français.

Samedi soir à 19h à l’espace Yves Rémy, elles ont joué à guichet fermé. Nous disons elles parce que les 6 personnages (une grand-mère, deux petits enfants, le frère noël, un ado fortuné et une fille pauvre) ont tous été interprétés par des femmes. Certaines d’entre elles avaient déjà acquis une petite expérience du théâtre, d’autres montaient sur scène pour la première fois mais toutes se sont fait plaisir et surtout ont émerveillé un public qui dans sa grande majorité découvrait le « téat kὁlbo ». Si la comédienne qui interprétait le boute-en-train Bébé s’est hissée en tête au hit-parade du rire, les autres n’ont pas démérité et ont suscité tout un éventail d’émotions  à travers leur rôle.

Une chorale toujours constituée par des membres féminins du club interprétait des chants appropriés entre les différents tableaux constituant la fresque et parfois entraînait le public dans ses envolées.

Enfin les petites mains de l’association par leur disponibilité et leur dévouement ont largement contribué à la réussite de la soirée.

L’aventure avait commencé quelques mois plus tôt au siège du club. Encadrées par Mme Augustine HAGUY et M. Charles-Henri MARICEL-BALTUS, les aînées conduites par Mme Gérarnette LESUEUR ont d’abord adhéré au concept et ont pris progressivement confiance en elles jusqu’à vouloir partager leur expérience avec un public.

Cela a donné naissance au spectacle du 02 décembre 2017 que tous souhaitent  réitérer.

Galerie de photos :

FN10FN11

FN6FN2

FN1FN16FN20

Texte: ici

Publié dans : 2 Evenementiel | le 6 décembre, 2017 |Pas de Commentaires »

Pointe-Noire: l’accueil de loisirs de l’OMVACS

Comme chaque année, ce mois de juillet 2017, l’OMVACS de Pointe-Noire a mis en place un accueil de loisirs ouvert aux enfants de la maternelle et du primaire. Tout au long du séjour en complément des sorties axées sur la découverte de notre patrimoine naturel et culturel, les enfants étaient invités à se réaliser autour du thème: « les arts vivants ». Au programme il y avait entre autres, la danse, le cirque et le théâtre. C’est dans ce cadre que « Timoun Kolbo » a été sollicitée.

Nous avons proposé 2 fresques artistiques conçues dans l’esprit de Téat Kòlbo :

- Pour la maternelle , « la famille souris », qui comprenait de la narration faite par un adulte, du mime ainsi que plusieurs chorégraphies exécutées par les enfants:

- Pour les primaires , « pawol à pyé bwa » qui s’appuyait sur de la danse gwo ka et des déclamations en français et en créole.

Pendant un mois nous avons répété avec les enfants à raison de deux matinées par semaine. Ces répétitions ont été riches d’enseignement d’autant plus que nos créations sont porteuses de messages sur l’éducation et le patrimoine. Mais si nous avons donné à ces enfants, ils nous ont aussi apportés par leur sympathie et leur vivacité.

Nous tenons enfin à remercier l’OMVACS qui nous a fait confiance et à le féliciter pour la qualité de l’encadrement de ses animateurs. L’excellente collaboration dont a fait preuve toute l’équipe a fortement contribué à la réussite de nos réalisations.

Maternelle 2

Primaire 2

 

Les textes :  Ici

Publié dans : 2 Evenementiel | le 3 août, 2017 |Pas de Commentaires »

Le frère Noël

richesse et pauvreté .

Ce conte de Noël vise à sensibiliser le public sur les injustices qui sévissent dans nos sociétés. Pendant que certains remplissent les poubelles d’autres les vides. La nuit de noël deux enfants vont être mystérieusement confrontés à ses deux réalités et vont nous entraîner dans un monde imaginaire…

Ce « téat Kòlbo » est en préparation avec les aînés du club « Les Vanilliers » de Pointe-Noire. Le spectacle est prévu pour la fin de l’année, précisément à la période de noël. Les répétitions ont lieu tous les mardis au siège de l’association et nos aînés prennent beaucoup de plaisir à rentrer dans la peau des personnages qui sont  essentiellement des enfants.

Le texte sera publié après le spectacle.

Publié dans : 2 Evenementiel | le 1 juin, 2017 |Pas de Commentaires »

Koumbit (le spectacle)

Koumbit 7

Le samedi 29 octobre la commune de Pointe-Noire a marqué la fin des manifestations organisées dans le cadre du mois du créole par un théâtre de lecture.

Koumbit est une adaptation en créole du roman « Gouverneur de la rosée » de l’haïtien Jacques Roumain. Ce spectacle présenté par l’association « Timoun Kὸlbo » a été écrit et adapté par Charles-Henri MARICEL-BALTUS. Les comédiens ont été, dans leur grande majorité, choisis parmi le personnel de la bibliothèque Ancelot Bellaire, cheville ouvrière de la manifestation.

 Koumbit 2Koumbit 3Koumbit 8Koumbit 4

Ce théâtre de lecture en format grand public était une première pour l’association qui d’ordinaire propose cette activité aux enfants dans le but de développer chez eux le goût de la lecture ou la conseille aux seniors pour faire travailler leur mémoire.

La représentation était structurée en 10 chapitres et elle était composée

-          d’un éventail de sons d’origine haïtienne et cubaine,

-          de projection d’images

-          et de séquences de lectures baignant dans une mise en scène.

Publication partielle du texte 

Koumbit 6

Les comédiens Marie-Thérèse, Brigitte, Hellin, Caroline, Manuel et Teddy ont su donner du relief à un genre de spectacle peu connu d’un public habitué au théâtre. La centaine de spectateurs présents dans la salle Yves REMY ont parfaitement adhéré au concept en manifestant leur enthousiasme tout au long de la représentation.

Voici quelques réactions entendues à la fin du spectacle :

-        Je m’attendais à assister à une lecture mais là j’ai été agréablement surpris par la richesse du plateau.

-        Le dernier chapitre m’a fait pleurer.

-        Le spectacle m’a donné envie de lire le livre.

-        Je voulais découvrir un théâtre de lecture, je trouve que celui-là ne diffère pas beaucoup du théâtre.

-          C’était bien mais j’aurais préféré voir une vraie pièce de théâtre.

Le spectacle a pris fin avec la cueillette de pensées sur l’arbre de la tolérance et la dégustation de mets d’origine haïtienne.

Texte: ici

.

Qui est Timoun Kὸlbo ?

Publié dans : 2 Evenementiel | le 10 novembre, 2016 |Pas de Commentaires »

Je suis Haïtien

Solidaire du peuple haïtien après le passage de L’ouragan Matthew Timoun Kòlbo déclare Je suis haïtien car je suis héritier de cet espérance de liberté qui a soufflé sur le monde depuis qu’Haïti a montré le chemin aux peuples colonisés en 1804.

Depuis sa rébellion il y 2 siècles contre un ordre inhumain  prétextant être de droit divin, ce peuple frère n’a cessé de payer je ne sais quel tribut, aussi bien à l’humanité à qui on oublie qu’il ne doit rien, qu’aux dieux de qui on imagine qu’il accepte tout.

Nous avons le devoir de l’accompagner sur le chemin de ce tragique destin jusqu’au jour où il sortira de ce purgatoire forcé…

Haïti

2016

seisme.jpg

2010

misreblanche.jpg

1992 (Chh Maricel-Baltus)

boisdbne.jpg

1945

RETOUR

Publié dans : 2 Evenementiel | le 9 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »
1234

PLAISIR DE LIRE , DESIR D'E... |
Histoires, contes, nouvelles |
DEMBELE MOUSSA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amazonelibre
| Poèmes, citations, toutes m...
| Poèmes, muse